L’Intérêt Composé

Bonjour, vous écoutez La Finance Personnelle avec Charles et aujourd’hui je vous parle de l’intérêt composé.

Albert Einstein ou encore Nelson Rockefeller l’ont décrit comme étant « la huitième merveille du monde » ou comme « certainement la plus grande force de l’univers », l’intérêt composé est un concept mathématique à la fois simple une fois qu’on l’a bien compris et renversant quand on en prend toute la mesure.

On peut définir l’intérêt composé comme le résultat d’un taux d’intérêt appliqué à un capital initial et à partir duquel s’ajoute ensuite l’intérêt tant sur ce capital que sur son intérêt généré pendant une période donnée.

En somme, si un capital initial de 100 euros rapporte 10% l’an soit 10 euros la première année, alors l’intérêt composé sera de 11 euros la deuxième année puisqu’il portera sur l’addition dudit capital initial – 100 euros – et de l’intérêt généré en première année – 10 euros – soit 110 euros, et 10% de 110 euros égale 11 euros.

En deux ans seulement, votre capital passe ainsi de 100 euros à 121 euros soit une hausse totale de 21%. On comprend donc que l’intérêt composé est plus que la simple addition des intérêts à savoir 10% multiplié par 2.

De ce simple exemple, on peut en tirer deux informations majeures : la première est que réinvestir la somme générée par son épargne plutôt que de la consommer aussitôt disponible et pendant un certain temps multiplie sa rentabilité. L’argent fait ainsi de plus en plus d’argent qui, à son tour, en produit davantage et ainsi de suite.

La deuxième information majeure est que sur le long terme, la progression de la valeur du capital et de son produit – lesdits intérêts composés – vont avoir tendance à s’accélérer à mesure que l’on progresse dans le temps, c’est le fameux facteur T qui, après des décennies, peut expliquer à lui seul 90% ou plus de toute la performance financière cumulée.

En somme, il vous suffirait presque d’attendre sagement, demandez donc aux plus grands investisseurs de notre temps au premier rang desquels le légendaire américain Warren Buffett.

Ainsi une somme de 10,000 euros investie pendant 15 ans au taux de 3% et dont les intérêts sont intégralement réinvestis atteindrait un total de 15.579 euros soit un bond de 5.579 euros. Après 30 ans, ce sont 14.272 euros qui serait générés soit presque trois fois plus mais en seulement deux fois la durée d’investissement initial.

Plus le réinvestissement dure, plus la courbe de progression se courbe vers le haut, elle se verticalise.

D’une dynamique simple – ou linéaire, l’intérêt composé génère une dynamique géométrique – ou exponentielle. Puisque que le facteur T à savoir le temps est si puissant, il convient de poursuivre l’investissement de son capital aussi longtemps que possible.

L’intérêt composé n’a rien d’une arme secrète, il est connu de tous les investisseurs et pourtant bien peu d’entre nous l’utilise.

Pour la simple et bonne raison que beaucoup manque de temps et parfois de patience pour s’enrichir lentement mais sûrement. D’autres entrent et sortent du marché en fonction de ce qu’ils croient être des opportunités.

S’asseoir sur ses mains comme on dit en Amérique est pourtant la méthode la plus fiable ! Le meilleur jour pour commencer à investir était donc hier et le deuxième meilleur jour est aujourd’hui.

Maintenant que vous comprenez le concept le plus important de la finance, retrouvez-moi très bientôt pour un nouvel épisode. Abonnez-vous dès maintenant avec votre logiciel ou application préférée et surtout, soutenez cette initiative en likant et en partageant autour de vous.

Merci de votre confiance et à très bientôt !

Laisser un commentaire