Faut-il investir le plus tôt possible ?

Bonjour, vous écoutez La Finance Personnelle avec Charles et cet épisode inaugure un format un peu différent, moins formel et plus décontracté, puisque je réponds à une question posée par une auditrice.

Je vais essayer d’y répondre à la fois efficacement et rapidement. D’autres questions / réponses suivront dans de prochains épisodes. Certains questions seront basiques et d’autres seront plus complexes.

Si ce n’est pas encore votre cas, abonnez-vous tout de suite à mon podcast diffusé sur toutes les grandes plateformes tels que Amazon Music, Deezer, Spotify ou encore Google Podcasts. Merci de liker et de partager aussi !

Donc, roulement de tambours…, la première question nous vient de Samantha, résidente à Newport Beach en Californie. Non, je blague, la première question nous vient de Micheline qui réside à Brest.

Sa question est : « Pourquoi dit-on qu’il faut investir le plus tôt possible ? »

Le temps, facteur éminent de la performance

En matière d’investissement, surtout si vous investissez en actions cotées que ce soit en direct ou via un ETF (on y reviendra), le plus tôt est en effet le mieux. Plus le temps passe et plus le facteur T correspondant au temps génère la performance de votre investissement.

On estime qu’après 30 ans, à l’instar de Warren Buffett, l’un des plus grands investisseurs de tous les temps, le facteur T explique à lui seul entre 80 % à 90 % de la performance surtout si les entreprises dont vous êtes actionnaires distribuent des dividendes et que vous les réinvestissez durant la même durée.

C’est la dynamique de l’intérêt composé, plus souvent connu comme « l’effet boule de neige ».

100 euros placés à 10 % rapporte 21 euros en 2 ans et non pas 20 euros soit deux fois 10 euros puisque les premiers 10 euros reçus en première année ont été réinvestis et ont généré à leur tour 10 % en deuxième année soit 1 euros d’où les 21 euros.

L’importance d’investir tôt

Plus spécifiquement, je vous donne maintenant Micheline un court exemple de l’importance d’investir tôt :

Jean et Marie disposent tous les deux d’un capital de départ de 10 000 euros.

Leur capital est identiquement investi à 3 % de rendement avec réinvestissement intégral dudit rendement, mais sur une durée différente.

Jean commence à investir à 30 ans, à 60 ans soit 30 ans plus tard, il a gagné 14 272 euros et dispose donc d’un capital de 24 272 euros.

Marie commence à investir à 20 ans, à 60 ans soit 40 ans plus tard, elle a gagné 22 620 euros et dispose donc d’un capital de 32 620 euros.

Les 10 ans de plus pendant lesquels est restée investie Marie lui a rapporté 8 348 euros de plus que Jean, soit 58 % de plus en seulement 33 % de temps supplémentaire.

Ainsi, vous comprenez Micheline que le facteur T c’est à dire le temps accélère sensiblement le retour sur vos investissements.

Il est donc vrai de dire qu’il faut investir le plus tôt possible. Mais avec prudence et intelligence, et pour ceux qui s’estiment en retard, je leur dirai que mieux vaut tard que jamais.

Si vous, cher Auditeur ou Lecteur, avez une question, posez-la en commentaire et je la sélectionnerai probablement pour un prochain épisode.

En attendant, likez, partagez, inscrivez-vous maintenant à ma chaîne ou à mon podcast et visiter mon site charlesrault.fr ou .com

Merci de votre confiance et à très bientôt !

Laisser un commentaire